SOCIÉTÉ D'ÉTUDES NUMISMATIQUES ET ARCHÉOLOGIQUES

Arton90

Editorial

Bienvenu sur le site de la SENA !

Depuis sa création en 1963, la SENA regroupe des chercheurs, des professionnels, des collectionneurs et toutes personnes intéressées par l’Histoire, la Numismatique et l’Archéologie.

Chaque mois, la SENA propose une conférence sur un sujet de Numismatique, suivie d’un débat et pour ceux qui le souhaitent, d’un dîner amical. Vous trouverez sur notre site le programme des prochaines conférences ainsi que le résumé des conférences passées.

Chaque trimestre, la SENA édite une revue, les Cahiers Numismatiques. Ils contiennent le résultat des travaux scientifiques de spécialistes portant essentiellement sur la Numismatique. Vous trouverez dans les tables publiées sur notre site des articles sur vos sujets d’intérêt ou de recherche.

Tous les deux ans environ, la SENA organise des journées d’études thématiques ou géographiques. C’est l’occasion de publier les communications dans la collection d’ouvrages Recherches et Travaux de la SENA dont vous trouverez les sommaires sur notre site.

Nous espérons vous accueillir bientôt lors d’une de nos réunions pour faire votre connaissance. D’ici là, n’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement ou pour vous inscrire à notre association !

Le Président

 

Actualités de la SENA

 

- COLLOQUE : LA SÉNA EN AVIGNON 25-28 MAI 2017

- RTSENA n° 7, "Monnaies et circulation monétaire mérovingiennes (vers 670 - vers 750) Les monnayages d'argent de Touraine", Philippe Schiesser.

- Cahiers numismatiques n°212, juin 2017

 

 

 
 

Ce mois-ci, la Séna vous invite à la Maison des associations  du  1er  arrondissement,  5  bis  rue  du  Louvre (métro  Louvre-Rivoli) 

le vendredi 6 octobre 2017 à 18 heures précises pour une conférence de Thibault Cardon sur « Les monnaies comme déchets : une approche archéologique des monnaies balayées, rejetées ou hors-stratigraphie ».

 

L'archéologie livre des monnaies qui ont pour la plupart été perdues par leurs utilisateurs. Les monnaies retrouvées très exactement à l'emplacement où elles ont été perdues sont riches d'enseignements pour l'archéologue et le numismate. Toutefois, ce cas de figure est rarissime et la plupart des monnaies est souvent mise au jour dans des espaces périphériques (cours, dépotoirs), dans des remblais postérieurs, ou encore dans les niveaux supérieurs du site que l'on considère parfois à tort comme "hors contexte" ou "hors stratigraphie". Ce sont justement toutes ces monnaies, rebuts des utilisateurs et souvent des archéologues, qui vont ici retenir notre attention. L'idée est donc, à l'aide d'un panel de sites variés, de tenter de suivre la "circulation" des monnaies après qu'elles ont été perdues. Les conditions matérielles des sites étudiés (nature et entretien du sol), le contexte local du site (rural ou urbain), mais aussi l'époque considérée sont autant de paramètres à prendre en compte. Il est dès lors possible de rendre une dimension archéologique à toute une série de trouvailles faites "hors contexte archéologique". On peut également s'intéresser sur la longue durée à certaines pratiques d'entretien de sols (rejet et traitement des balayures). Enfin, les observations ainsi faites permettent d'aborder plus largement la question des politiques urbaines de gestion des déchets qui se mettent en place dès la fin du Moyen Âge.

 

Thibault Cardon

×